Dans la série atkins modifié, je suis donc passée à cette version du régime contrainte et forcée: Fiston ne mangeait plus rien et "tournait" à moins de 500 calories par jour... La neuro m'a donc dit qu'effectivement, entre atkins ou rien du tout, mieux valais le atkins; hélas, l'hôpital où est suivi Fiston ne pratique que le cétogène pur et dur, et personne n'a pu m'en dire plus sur le atkins modifié.

J'ai donc réuni comme je pouvais des infos sur ce régime (merci Christine), mais faute d'avoir eu un avis personnalisé de la part d'un pro, je ne vous en dirai pas plus: en fait de atkins modifié, c'est plutôt un "atkins bidouillé" que je pratique. Pour l'instant, ça marche: Fiston est toujours en cétose, il se gave de fromage et mange plutôt bien. Pour nous, ça reste évidemment plus compliqué qu'une alimentation normale, mais après 5 mois de cétogène ça paraît bien plus facile.

En revanche, je m'interroge: la neuro est plutôt pour la poursuite du régime (Fiston est "libre de crise" depuis un mois et demi et elle préfère ne prendre aucun risque). Mais nous parents, vivons en "direct" les effets du régime sur la vie familiale et sur les contraintes que cela fait peser sur le petit bout; le régime n'a certes aucun effet secondaire médical, mais il a un retentissement psychologique indéniable! Notre rôle de parent n'est-il donc pas, au bout d'un moment, de dire stop et d'être à l'origine de la décision d'arrêter ce satané régime ? Toujours en accord avec le médecin bien entendu...